top of page

Qu'est ce que l'énergétique?

Un énergéticien a la faculté d’équilibrer l’énergie de ses consultants, et ainsi, de soulager les maux du corps et de l’esprit. Pour ce faire, diverses techniques peuvent être mises en œuvre et tous les énergéticiens n’utilisent pas les mêmes techniques. Il existe également des pratiques qui permettent d’équilibrer soi-même son énergie…

L’énergétique est un domaine vaste et peu lisible : le public a souvent du mal à voir ce qu’il y a derrière, à faire la distinction entre les diverses pratiques et savoir ce qu’elles peuvent apporter. Sans parler des abus qui malheureusement existent autour de ces thérapies sans réel cadre, et peuvent introduire du doute.

Quand on se lance dans ce type de pratique, être visible inclut aussi d’être lisible. Il m’est arrivé à plusieurs reprises d’avoir des consultants un peu surpris de la forme que prennent mes séances. Malgré les descriptions que je fais sur mon site, les différentes communications sur ma pratique, certains s’attendent encore à un équilibrage global du champ énergétique au travers de mouvements autour du consultant. Alors j’ai pensé qu’il pourrait être utile de faire une petite présentation (non exhaustive) de pratiques associées à l’énergétique, en quoi elles consistent, et revenir sur ce qu’est la neuro bioénergie quantique.


1- D’où vient l’énergétique ?

L’énergétique n’est pas un concept nouveau. Nos ancêtres étaient beaucoup plus proches de la nature et percevaient beaucoup mieux les énergies. Le choix des lieux sacrés notamment se faisait en fonction de l’énergie des sites. Le système éducatif actuel, beaucoup plus basé sur le développement des facultés liées à l’hémisphère gauche du cerveau (logique, raisonnement, …), contribue à fortement atténuer nos facultés à ressentir les énergies.

De nombreuses techniques utilisées par l’énergétique proviennent de traditions asiatiques millénaires. Selon elles, une bonne santé tient à des flux équilibrés des énergies vitales et les maladies sont dues à des déséquilibres. Différentes pratiques et thérapies ont été créées afin de corriger ces déséquilibres énergétiques. Il existe des pratiques plus modernes basées sur les mêmes principes.


2- Les pratiques énergétiques « auto-administrées »

Il est possible de travailler par soi même sur l’équilibrage de son énergie à travers diverses pratiques. Je vous donne quelques exemples ici.


2.1- Méditation

Il existe de nombreuses formes de méditation.

Dans les formes ancestrales de méditation, toute l’attention est souvent portée sur la respiration, et au travers de la respiration, l’énergie vitale (appelée qi ou prana) est influencée.

Certaines formes de méditation se concentrent sur les chakras, centres énergétiques spécifiques, points de convergence de l’énergie vitale dans le corps. Ces chakras peuvent être équilibrés ou activés par des techniques de visualisation par exemple, ou la répétition de mantras.

La méditation peut harmoniser le système énergétique en se concentrant sur ses ressentis (sensations énergétiques internes), en libérant les tensions émotionnelles et en ayant une conscience accrue des flux d’énergie dans le corps.

Enfin, par la visualisation, la récitation de mantras, ou des techniques de respiration, la méditation peut aider à diriger l’énergie vitale dans certaines parties du corps, la cultiver, la renforcer.


Toutes les formes de méditation vont favoriser la réduction du stress, le calme intérieur, la capacité à être dans l’instant, l’équilibrage des émotions, et ce faisant, avoir un effet sur notre énergie.


2.2- Yoga

Il existe également de nombreuses formes de yoga, certaines intègrent de la méditation.

Le yoga permet d’agir sur la circulation d’énergie vitale à travers la respiration et les postures :

· Le contrôle du souffle (pranayama), permet de réguler, expanser et diriger l’énergie vitale dans le corps

· Les postures (asanas) sont pratiquées en conscience et en synchronisation avec la respiration. Cette conscience de la respiration favorise la circulation de l’énergie vitale dans tout le corps.

Certaines pratiques de yoga passent par une contraction musculaire dans des régions spécifiques du corps telles que l’abdomen, le périnée ou la gorge. Ces verrous énergétiques (bandhas) sont utilisés pour contrôler et diriger le flux de l’énergie vitale.


2.3- Qi Gong

Le Qi Gong est basé sur de lents mouvements délibérés, une concentration mentale profonde, une respiration détendue et contrôlée. Il permet de contrôler l’énergie qui traverse l’individu.


2.4- Emotional Freedom Technic (EFT)

Cette technique est récente puisqu’elle a été développée en 1995 par Gary Craig (ingénieur diplômé de Stanford ayant toujours eu un attrait pour le développement personnel au travers de la psychologie. Il était également praticien en Programmation Neuro linguistique ou PNL).

Elle permet d’obtenir des libérations émotionnelles par la stimulation de certains points de méridiens sur le corps : ces points sont tapotés selon une séquence établie. L’EFT est simple à mettre en œuvre quand on en connait le processus. On peut aussi toutefois consulter un praticien pour être guidé sur la manière d’aborder une problématique donnée avec cette technique.


Ces pratiques, même si elles sont bénéfiques, ne permettent pas forcément de cibler le travail sur un déséquilibre particulier et il peut être parfois nécessaire d’avoir une approche plus ciblée ou d’avoir recours à des techniques plus puissantes à travers un thérapeute énergéticien.


3- Les pratiques énergétiques administrées par un praticien


3.1- Reiki

Le praticien applique ses mains sur ou au-dessus de zones spécifiques du corps, tandis que le consultant est allongé sur une table.

Reiki signifie « énergie vitale universelle ». De manière simple, et sans vouloir entrer dans l’historique du reiki et ses différents courants, il s’agit d’une technique de guérison japonaise dans laquelle le praticien peut aider le corps à se guérir par le toucher. Cette pratique est basée sur la croyance que l’énergie vitale universelle passe au travers des mains du praticien jusqu’au client. Le corps est son propre guérisseur. Le praticien apporte de l’énergie vitale supplémentaire pour que le corps puisse l’employer à sa propre guérison.

Le praticien en reiki doit recevoir une initiation pour aligner son énergie et débloquer son énergie vitale.


3.2- Le magnétisme

Dans notre culture, les « soins » consistant en une imposition des mains sont très souvent associés au magnétisme. Le magnétisme peut ainsi sembler similaire au reiki mais il n’en est rien. Leur différence fondamentale réside dans leur mode opératoire et l’attitude adoptée par le praticien. On ne connait pas bien l’origine du magnétisme mais il existe probablement depuis des milliers d’années.

Le magnétiseur cherche à accompagner son consultant avec des intentions précises. Il transfère son énergie personnelle à son client au travers de ses mains. L’action s’opère au niveau physique.

Dans le cas du reiki, le praticien centralise les énergies captées pour les diffuser à son consultant. L’énergie n’est pas guidée, il n’y a pas d’intention, elle circule là où elle a besoin. Il est basé sur le lâcher prise.


3.3- L’harmonisation énergétique

Elle consiste à équilibrer les énergies en travaillant sur les chakras, les méridiens, les systèmes subtils du champ énergétique humain. Le praticien procède à des mouvements autour du corps de l’individu en fonction de ses perceptions des déséquilibres énergétiques dans les divers systèmes.

Via l’harmonisation des énergies le praticien vise à maintenir l’équilibre énergétique de l’individu, ce qui lui apporte positivisme, permet d’éliminer les toxines, de prévenir les influences saisonnières, d’aider les personnes déprimées…


3.4- La réflexologie plantaire

La réflexologie utilise des techniques de massage et d’acupression sur l’ensemble des pieds. Elle est pratiquée depuis l’Antiquité.

Pratiquement toutes les zones du corps ont un point réflexologique sur le pied qui correspond à un organe. Le pied droit correspond aux organes du côté droit et le pied gauche à ceux du côté gauche. Le travail sur le pied active la boucle réflexe qui envoie des signaux au niveau du système nerveux central. Ce dernier envoie des signaux au niveau de l’organe ou de la glande de la région en dysfonction.

Le travail du réflexologue se base sur un interrogatoire précis visant à déterminer la cause des maux traversés par l’individu. L’activation de certains points permet d’agir sur les organes en déséquilibre, d’améliorer leur état ou les redynamiser, pour retrouver l’équilibre énergétique d’une personne.


3.5- La kinésiologie

Etymologiquement, la kinésiologie signifie la science du mouvement.

Elle réunit 3 principales techniques : touch for health, three in one concept et le brain gym.

Elle utilise le test musculaire qui permet d’établir un dialogue direct avec le corps en utilisant la relation entre les émotions, le cerveau et les muscles.

En situation de stress, les muscles se vident de leur énergie et déverrouillent. Inversement, ils verrouillent lorsqu’il y a une émotion positive. C’est cette variation de tonus qui est utilisée pour échanger des informations avec le corps et, à travers le corps, l’inconscient. Le test permet d’identifier les déséquilibres énergétiques et le rééquilibrage s’effectue ensuite par diverses méthodes notamment empruntées à la médecine chinoise ou à la chiropractie.


4- Qu’est ce que la neuro bioénergie quantique ?

La neuro bioénergie quantique est un concept créé par Yannick Vérité, mon formateur.

Elle regroupe la bioénergie quantique et la kinésiologie neuro intégrative, cette dernière est dérivée du neuro training, une méthode de kinésiologie créée dans les années 80 par Andrew Verity.

La bioénergie quantique permet d’aller lire le champ énergétique de la personne par la canalisation et le clair ressenti afin de détecter les pollutions énergétiques et les causes de déséquilibre.

La kinésiologie neuro intégrative permet de faire un bilan de la circulation de l’énergie dans le corps grâce aux tests musculaires et la canalisation. La cartographie établie est décryptée pour détecter les blocages physiques et psycho émotionnels.

On peut ainsi venir interroger le subconscient pour déterminer les déséquilibres énergétiques en lien avec une problématique donnée. Les corrections appliquées visent à rétablir cet équilibre énergétique pour libérer le problème.

Des actions peuvent être préconisées en support de séance ou en soutien au changement (qui peut nécessiter parfois de « reformater » la manière de penser du consultant).



La neuro bioénergie quantique fait ainsi partie d’une multitude de pratiques pouvant être englobées dans l’énergétique, ou ce que l’on appelle aussi psycho énergétique (pratiques reliant blocage émotionnel et blocage énergétique et croisant la psychothérapie au travail sur le biochamp). Toutes ces techniques ont un champ d’action très vaste et peuvent être employées pour adresser des problématiques diverses et variées allant de douleurs physiques à des problèmes purement psychologiques. Plus que la technique à proprement dit, c’est le choix du praticien qui fait une différence : il est important de se sentir en confiance avec lui et son énergie contribue déjà grandement à l’effet qu’il aura sur le consultant. La neuro bioénergie quantique va se distinguer de certaines pratiques en ciblant son action sur une problématique particulière et non agir pour un équilibrage général qui ne sera de toute manière pas total : les déséquilibres énergétiques dans notre biochamp sont nombreux et attenant à divers éléments de notre histoire. Le subconscient fait remonter à la surface les éléments les plus importants à traiter en priorité. C’est un travail progressif qui peut être de longue haleine, mais au fur et à mesure de l’avancement, le travail a tendance à se faire plus rapidement.

Je tiens à souligner à nouveau que toutes ces techniques sont complémentaires à la médecine et non des alternatives : il ne s’agit pas de tourner le dos à la médecine conventionnelle, ce qui peut être dangereux. Il est parfois nécessaire d’agir dans la matière au travers de traitements allopathiques. Dans ces cas-là, ces thérapies complémentaires sont là pour vous soutenir et vous aider à guérir plus vite.

Comments


bottom of page